Choisir le
bon statut d'entreprise





Aide à la création d'entreprise

Vous avez un projet de création d'entreprise dans la Région Grand Est et vous cherchez le bon statut juridique !


L'équipe Alexis spécialiste de la formation professionnelle et l'équipe Couveuse Pacelor, Incubateur d'entreprise en Lorraine vous accompagne dans le choix du meilleur statut !

La BPI a crée un outil dédié pour vous permettre de réaliser en ligne une simulation du choix du statut


Il existe en France plusieurs formes juridiques différentes d'entreprise (EIRL, EURL, SARL, SAS, SA, MICRO ENTREPRISE..) et le choix devient vite compliqué lorsque l'on maîtrise mal l'impact légal, patrimonial, fiscal et sur le formalisme comptable et juridique de chacune d'entre elles.

"Le choix d'une mauvaise forme juridique a des conséquences souvent lourdes financièrement, faites vous accompagner par des experts!"


Pour rappel, la forme juridique et le statut juridique d'une entreprise sont deux choses distinctes. Les deux termes sont inséparables cependant il faut toutefois les distinguer: la forme juridique est la forme que prend l’entreprise (SA, EURL, SARL, EIRL etc.) tandis que le statut renvoie lui aux règles et aux obligations juridiques et fiscale qui découlent de cette forme.

Exemples d'écueils rencontrés avec une mauvaise forme juridique

  • 1er exemple. Vous avez opté pour le statut de la SARL pour vous associer à un ami. Vous avez prévu de vous salarier pour bénéficier d'une protection chômage mais vous possédez 80% de la boîte. Et bien en SARL, vous ne pouvez pas être salarié(e) si vous êtes gérant majoritaire...

  • 2ème. Vous avez crée votre société en SARL et vous prévoyez dans un an de faire entrer au capital un nouvel associé disposant de fonds pour accélerer mais vous aimeriez ne pas lui laisser trop de place dans le champ décisionnel. En optant pour une SAS vous auriez pu créer des actions de catégorie A disposant d'un droit simple de vote et d'un double droit à dividende et conserver de votre côté des parts disposant d'un droit de vote double. Ce type de structure n'existe pas en SARL où une part sociale reste une part sociale.

  • 3ème. Vous avez crée une SARL et vous prévoyez de vous payer durant les 24 premiers mois exclusivement en dividende car vous ne faites pas de la question de la couverture sociale et juridique du gérant (Vous) une priorité hors vous apprenez après coup que seul 10% du capital social peuvent être payés chaque année en dividende avant la case charge sociale et le vôtre est petit...
  • erreurs rencontrées dans le choix de la forme juridique


    L'erreur principale quand on entreprend c'est de vouloir foncer seul(e) pour réduire les coûts


    In fine, on commet des erreurs de choix de forme, de stratégie commerciale, dans les investissements initiaux et c'est normal de commettre des erreurs, aucun chef d'entreprise ne peut se venter de n'en avoir commis aucune mais ces dernières représentent à la fin parfois une somme plus importante que le coût de l'accompagnement pour lequel vous avez opté en début de projet.

    Notez aussi que chaque seconde consacré par votre accompagnant à trouver des solutions à votre projet est autant de temps gagné personnellement pour vous consacrer au développement commercial de votre activité et ce temps vaut beaucoup d'argent surtout au début.


    >> En savoir plus sur l'offre de service de la Couveuse d'entreprise Pacelor Lorraine